Les smaq-sodec

Projet de mutualisation grâce au soutien de la SODEC

Nous avons le plaisir de vous annoncer que les SMAQ ont reçu l’approbation de la SODEC pour mettre en place la phase 1 de son projet de mutualisation des données en programmation pour les lieux de diffusion en musique.

Une étude d’évaluation des besoins et des projets en développement dans le milieu sera amorcé cet été par Jean-Robert Bisaillon et la firme métaD. Consultant avec plus de 20 ans d’expérience dans le milieu culturel et numérique, Jean-Robert Bisaillon est un conférencier et un formateur très expérimenté sur tout ce qui touche les métadonnées culturelles, la mise en ligne de la musique, d’autoproduction et de la découvrabilité des contenus. Nous sommes très heureux de pouvoir collaborer avec lui.

Nous tenons à remercier la SODEC pour ce soutien.

nouveau SMAQ

𝗡OUVEAU SERVICE A𝗰𝗰𝗼𝗺𝗽𝗮𝗴𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝗻 𝗱𝗲𝗺𝗮𝗻𝗱𝗲 𝗱𝗲 𝗳𝗶𝗻𝗮𝗻𝗰𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁

Depuis la pandémie beaucoup de programmes de financement public ont vu le jour et ce n’est pas toujours facile de naviguer
avec toutes les demandes surtout lorsqu’on doit gérer en parallèle une entreprise.
C’est pourquoi les SMAQ ont développé un tout nouveau service d’accompagnement grâce à l’embauche d’une nouvelle employée spécialisée
en financement public (dépôt, parachèvement, conseils).

Vous pouvez maintenant bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour vous aider avec vos demandes de subvention.
Ce service est principalement à l’intention des membres salles et salles-diffuseurs des SMAQ mais est également disponible aux salles et lieux de diffusion non-membres.
Les membres salles et salles-diffuseurs des SMAQ pourront bénéficier d’un rabais de 25%.
Les tarifs seront adaptés selon la complexité des programmes et selon le forfait d’accompagnement choisi.

N’hésitez pas à contacter Janick votre coordonnatrice du service aux membres : 𝗰𝗼𝗼𝗿𝗱𝗼@𝗹𝗲𝘀𝘀𝗺𝗮𝗾.𝗰𝗮
pour avoir plus d’informations et pour connaitre les tarifs de ce service ainsi que les types de dépôt que vous pouvez faire.

Bonne relance de vos activités!

Théâtre Ste Catherine

Les SMAQ saluent la reconduction du programme d’aide temporaire aux lieux de diffusion de la ministre de la Culture et des Communications

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Montréal, le 29 avril 2021

La ministre de la Culture et des Communications, madame Nathalie Roy, a annoncé ce matin la reconduction du programme d’aide temporaire aux lieux de diffusion en musique qui portera une enveloppe de 3 millions de dollars. L’enveloppe offrira aux salles de spectacles indépendantes privées et alternatives un soutien important durant les prochains mois. Les fonds seront administrés par la SODEC et répondent à un besoin important qui a été rapporté par les lieux de diffusion en musique, qui sont définitivement parmi les plus impactés par la pandémie. Les Scènes de Musiques Alternatives du Québec accueillent avec soulagement cette nouvelle et félicitent Mme. Roy de cette initiative. Les lieux de diffusion indépendants ne sont généralement pas éligibles aux programmes de financement public en temps normal. Par contre, cette annonce nous rassure sur le fait que la Ministre et son gouvernement se préoccupent de la pérennité de nos lieux de diffusion, indispensables à l’écosystème culturel québécois. Sans la création de cette aide en 2020, plusieurs lieux indépendants de diffusion en musique auraient fermé leurs portes.

La semaine passée, l’honorable Chrystia Freeland, vice-première ministre et ministre des Finances du Canada, a déposé le budget 2021-22. Son budget accorde 1,9 milliard de dollars sur les cinq prochaines années à la culture, au tourisme et aux sports. Un montant de 300 millions de dollars sur deux ans et ce, dès 2021-22, a été accordé à Patrimoine Canadien pour établir un Fonds de relance pour les secteurs du Patrimoine, des Arts, de la Culture et du Sport. De plus, une somme de 50 M$ sera débloquée pour appuyer l’industrie canadienne du spectacle et qui sera dévolue à la seule année 2021- 22.

Les membres des SMAQ présentent plus de 75 % des spectacles musicaux parmi le Québec sur une base annuelle. L’association travaille d’arrache-pied depuis plusieurs années pour communiquer au gouvernement la réalité de nos salles dont la situation est plus que critique. Nous avons pu contribuer à l’avancée de plusieurs programmes d’urgence qui permettront ainsi la survie de plusieurs lieux de diffusion québécois. Nous avons hâte de poursuivre notre travail de concertation et de collaboration avec les différents paliers de gouvernement.

Citations :

« Je reçois l’annonce de la reconduction de l’aide temporaire destinée aux lieux de diffusion privés et alternatifs accordée à la SODEC avec un grand soulagement. Sans un soutien direct et continu, nos salles n’auront pas les moyens de tenir le coup et leur fermeture définitive aurait des conséquences désastreuses sur toute l’industrie de la musique au Québec. »

– Joëlle Turcotte – Présidente des SMAQ et co-fondratrice du Zaricot

« Nous félicitons la ministre de la Culture et des Communications, madame Nathalie Roy, pour le renouvellement de l’aide temporaire aux lieux indépendants de diffusion en musique. La grande majorité des spectacles musicaux au Québec sont présentés dans ces lieux qui sont essentiels pour que notre écosystème culturel demeure vivant et vibrant. Cette aide plus que nécessaire à la survie de ces lieux, leur permettra d’offrir une nouvelle programmation de spectacles variée et stimulante pour les mois à venir et assurer la reprise de leurs activités. Nous remercions la ministre et son équipe pour leur travail ainsi que pour l’attention portée sur la situation précaire de nos lieux de diffusion, ce qui confirme bien l’importance de leur place dans le milieu culturel. »

– Jon Weisz, Directeur général des SMAQ et président d’Indie Montréal

Chargé.e d'administration & de financement public

Offre d’emploi

Rejoingnez l'équipe des SMAQ !

CHARGÉ.E D’ADMINISTRATION ET DE FINANCEMENT

Aimeriez-vous contribuer au développement d’une entreprise en pleine croissance?

Les SMAQ sont à la recherche d’un.e chargé.e d’administration et de financement dans le domaine musical.

Les SMAQ est une association existant depuis 2018 et regroupant une soixantaine de salles de spectacles au Québec. Elle accompagne les lieux de diffusion au niveau de leur représentation auprès des différents paliers de gouvernement afin de les faire reconnaitre comme lieux essentiels dans l’écosystème culturel Québécois. Elle les soutient également au travers du développement de projets et de services adaptés aux besoins de ses membres.

Nous sommes une petite équipe passionnée et ce poste sera un travail basé sur la collaboration, chapeautée par une équipe chevronnée en demandes de financement.

Dates : du 15 avril au 15 octobre 2021 (6 mois). Possibilité de renouvellement du contrat.

Heures :  35 heures / semaines

Salaire : À déterminer – en fonction de l’expérience

Langues : français écrit et parlé ; anglais, un atout

Responsabilités :

  • Rédiger et relire des demandes de financements pour Les SMAQ et ses partenaires associés, ainsi que pour des clients externes ;
  • Parachever les subventions obtenues de l’entreprise avec l’aide de notre technicienne comptable ;
  • Élaborer des stratégies en recherche de financement, en collaboration avec les dirigeants ;
  • Rechercher des demandes de subventions pertinentes pour l’association.

Profil recherché :

  • Expérience professionnelle d’un an minimum dans les demandes financement ou formation professionnelle en administration culturelle en cours ou complétée ;
  • Très bonne connaissance des différents bailleurs de fonds culturels publics (SODEC, CALQ, CAC, Musicaction/Factor, CAM, Patrimoine Canadien) ainsi que leurs programmes habituels, d’aide en urgence et ponctuels ;
  • Connaissance de la suite Microsoft Office (Word, Excel) et Teams, un atout ;
  • Personne organisée, méthodique avec d’excellentes capacités rédactionnelles.
  • Admissibilité à une subvention d’Emploi-Québec souhaitable, mais non essentielle.

Intéressé.e?

Vous aimez les défis? Vous aimez rédiger des demandes de subvention? Postulez dès maintenant!

Envoyez votre CV ainsi qu’une lettre de motivation par courriel avant le 17 avril 2021 à 17h à direction@lessmaq.ca

Les SMAQ propose un environnement de travail où le respect, la diversité, l’équité et l’inclusion sont des valeurs premières. Avec son et ses employés, l’entreprise prend des moyens concrets pour augmenter la diversité au sein de ses équipes de travail. Merci de contribuer à diversifier et enrichir l’industrie musicale québécoise.

Veuillez noter que les candidatures seront évaluées dès leur réception pour pourvoir le poste rapidement.

Seules les personnes dont la candidature a été retenue seront contactées.

Merci de votre compréhension.

thumbnail_cabaret du lion d'or

Les Scènes de Musique Alternatives du Québec réagissent à l’annonce de réouverture des salles en zone orange

Lettre ouverte
Pour diffusion immédiate

Montréal, le 23 février 2021

Cher•es québécois•es,

Mardi dernier, François Legault a ajouté l’Outaouais à la liste de régions québécoises en zone orange, impliquant que les salles de spectacles pourront réouvrir leurs portes à partir du 26 février. Ce fut un soulagement énorme pour un peuple qui valorise sa culture locale comme aucun autre en Amérique du Nord. Par contre, les petits lieux de diffusion indépendants, qui présentent plus de trois quarts des spectacles en musique à travers la province sont condamnés à rester fermés, en zone orange comme en zone rouge. Nous croyons qu’il est important de mentionner ce fait dans un discours public et ainsi offrir notre perspective sur le sujet.

En tant que Directeur Général des SMAQ, l’association représentant les petits lieux de diffusion indépendants en musique au Québec, je vois à quel point il sera difficile pour nos salles d’ouvrir dans les conditions actuelles. En fait, il y a tellement de barrières en place que nous nous demandons si le gouvernement comprend effectivement la réalité de nos salles et les conditions précaires dans lesquelles elles opèrent.

Parmi nos membres, plusieurs sont des lieux mythiques et incontournables de nos grandes métropoles, dont parmi eux : Le Lion d’Or et La Sala Rossa à Montréal et l’Anti à Québec. Notre association inclus aussi des lieux présentant une proportion extrêmement importante de leur offre culturelle municipale en région comme le Café du Clocher à Alma, Le Minotaure à Gatineau, le Salon Wabasso de la Microbrasserie Le Trou du Diable à Shawinigan ou bien Le Zaricot à Saint-Hyacinthe.

La plupart de ces lieux possèdent un permis d’occupation de bar spectacle, particulièrement ceux situés en région. Malgré leur rôle de vecteur culturel important, la possibilité́ d’obtenir un permis en tant que salle de spectacle est souvent très onéreux, voire impossible. Comme ces lieux sont historiquement (jusqu’à cette année exceptionnelle) exclus des programmes publics de financement culturels, ils utilisaient les revenus de bar et de restauration pour souscrire à leur mandat culturel. À savoir que le 7 $ que vous payez pour une pinte en temps normal est réinjecté directement dans nos infrastructures culturelles collectives. Je vous rappelle que ces lieux hébergent plus de 75% des spectacles de musique en salle à travers le Québec. Cela représente la majorité des prestations mettant en vedette les artistes québécois•es et la quasi-totalité de nos artistes émergents.

À l’annonce des nouvelles directives pour les zones orange, ces lieux mentionnés ci-dessus doivent toutefois demeurer fermés, malgré leur capacité démontrée de respecter les mêmes mesures sanitaires que les théâtres, maisons de la culture et cinémas. Notre gouvernement provincial permettra seulement l’ouverture des lieux de diffusion ayant des « places fixes assignées », c’est-à-dire des sièges qui sont ancrés dans le plancher. Ces critères excluent la quasi-totalité de nos lieux, et ce malgré le fait qu’ils aient démontré leur capacité d’offrir des configurations de salles sécuritaires en utilisant du mobilier modulable. De plus, un couvre-feu de 21h30 représente un cauchemar logistique. Il implique l’avancement de l’heure du spectacle, ce qui risque de générer bien des annulations donc un nombre important de remboursements. Les gens qui décideront d’assister au concert devront, après leur journée de travail, aller chercher leurs enfants à l’école, préparer à souper et se diriger à toute vitesse vers la salle. Aussi, un couvre-feu à 21h30 implique une fin de spectacle au moins une heure avant, ce qui laisse une fenêtre restreinte dans laquelle présenter un spectacle. Souvent, les personnes vivant en région doivent se déplacer en voiture et habitent à des kilomètres en périphérie.

Nous nous demandons donc : ces conditions de réouvertures s’appliquent à quelle réalité? Tandis qu’une partie importante des arts de la scène se passe dans des théâtres et maisons de la culture à places assises, la plupart des spectacles de musique se passe dans les salles de spectacles qui elles n’ont pas reçu l’autorisation de réouvrir.

Nous craignons que ces contraintes poussent nos salles à rester fermées sur une plus longue durée, sans avoir de réel impact sur la propagation du virus. Nous sommes extrêmement préoccupés du fait que notre gouvernement provincial est sur le bord d’omettre toute une partie du secteur culturel, ce qui causera encore plus de dommage à notre secteur déjà durement affecté et ce, malgré le fait, que ces lieux ont démontré ne pas être des vecteurs de transmission. L’été dernier, nos membres étaient capables d’ouvrir de nouveau leurs lieux sous les mêmes conditions sanitaires que les diffuseurs dit « traditionnels » en ne causant aucune éclosion.

Les SMAQ et ses membres travaillent avec le gouvernement depuis le début de la pandémie pour assurer la survie de l’industrie culturelle québécoise. Nous avons été considérés aux côtés d’autres sous-secteurs de l’industrie culturelle. Nous avons démontré que nous sommes tous capables de travailler ensemble pour notre bien-être collectif et nous continuerons d’offrir notre aide pour la suite des choses.

Le Ministère de la Culture et des Communications a introduit des mesures d’aide en urgence visant les artistes, plus précisément toute la chaine de professionnels travaillant en musique. Nous sommes extrêmement reconnaissants de cette aide et nous les félicitons de cette initiative. Cependant, en interdisant les lieux de diffusion à réouvrir, ces artistes émergents continueront d’être mis à l’écart des scènes québécoises malgré le passage en zone orange de plusieurs régions. Autrement dit, cette « réouverture » ne s’applique pas à la majorité des artistes et travailleurs culturels québécois en musique.

Nos salles se préparent depuis le printemps dernier à accueillir un public selon des conditions saines et adaptées. Notre demande est claire : en zones orange, laissez nos lieux de diffusion indépendants remplir leur mandat culturel et ainsi offrir aux artistes et aux professionnels de la scène, du travail valorisant et au public un peu d’espoir dans cette période difficile. Appuyons la culture pour tous et par tous!

Jon Weisz, Directeur Général Les Scènes de Musique Alternatives du Québec (Les SMAQ)

Contacts ☛

Jon Weisz – Directeur Générai, Les SMAQ
Janick Langlais – Coordinatrice des Opérations et du Service au Membres, Les SMAQ
Claire Blanchard – Chargée de projets, Les SMAQ